Champagne Guyot-Guillaume - L'Art de servir du Champagne..
Champagne Guyot-Guillaume - Il n'est vin de Champagne que de la région Champenoise.
 
Le Champagne se déguste frais
 
Depuis que le vin de Champagne existe, il est présenté dans des seaux rafraîchissoirs pour arriver à la bonne température dans les verres.
L’expérience montre que la température idéale pour la consommation du Champagne est de 8° à 10° C.
En deçà les vins trop froids ont un effet anesthésiant sur les papilles gustatives. Cela limite leur perception aromatique.
Au delà de 10°C les vins paraissent à l’inverse plus “lourds” et moins vifs.





Seau à champagne
Conseils de rafraîchissement
  • Plonger la bouteille dans un seau rempli d’eau et de glace pendant une demi-heure ou coucher la bouteille dans le bas du réfrigérateur pendant 4 heures.
 
Dans tous les cas, il faut éviter de rafraîchir une bouteille au congélateur.
De même, pour ne pas nuire à l’expression de l’effervescence du vin, il est déconseillé de refroidir les verres de service au réfrigérateur.




Dégustation Champagne Guyot-Guillaume
Le verre est important

Le choix et la préparation du verre sont essentiels pour la révélation des arômes et de l’effervescence.
 
  • Porter une attention particulière au lavage du verre
Pour laisser s’épanouir l’effervescence du vin, les verres doivent avoir été rincés à l’eau chaude puis s’être égouttés tout seuls.
Car les résidus des produits de lavage et de rinçage laissent un film gras sur la paroi du verre, qui peut empêcher la formation de la mousse des Champagnes. Dans bien des cas, une absence d’effervescence est le fait d’un verre inadéquat.
 
  • Et qui de la flûte ou de la coupe ?
La coupe est universellement condamnée par tous les connaisseurs et amateurs de bon sens.
Avant tout pour ses défauts fonctionnels : l’effervescence n’a pas assez de hauteur pour s’exprimer, la mousse s’y forme mal et ne tient pas, les arômes ne peuvent s’épanouir. En outre elle est incommode et présente un risque de débordement.
Paradoxalement, elle est toujours présente dans le langage : on propose souvent “une coupe de Champagne” ou du “Champagne à la coupe”.
 
 
L’ouverture de la bouteille a elle aussi ses règles
  • Pour ouvrir la bouteille, il faut incliner légèrement la bouteille et dégager la boucle du muselet
  • Puis enlever ensemble le muselet et son habillage tout en maintenant le bouchon et en évitant de placer la trajectoire du bouchon dans la direction d’un convive.
  • Ensuite, toujours en tenant fermement le bouchon, saisir le corps de la bouteille et le tourner pour dégager doucement le bouchon du goulot sans le laisser échapper.
 
 
Remarque: Le bouchon


bouchons de Champagne
Son état et sa forme, comme le bruit qu'il chuchote ou qu'il proclame, parlent clairement de sa durée de vie dans la bouteille, donc de l'âge du Champagne après sa mise sur le marché.
Si le bouchon "juponne" (a), c'est qu'il est jeune et qu'il ne demande qu'à reprendre sa forme initiale. Si le bouchon "cheville" (b), c'est qu'il est vieux, comme la bouteille, et on l'entend à peine s'extraire.
L'effervescence du vin est aussi un critère d'appréciation du vieillissement de la bouteille. Elle s'atténue naturellement avec les années et l'on s'en aperçoit au moment où l'on débouche la bouteille.
Un connaisseur ne s'inquiètera pas de la quasi-absence de bulles d'un Champagne de plénitude, ce qui, à l'inverse, risquera de choquer un novice qui craindra un vin éventé.
 
Le versement du vin est important pour la tenue de la mousse
Le versement du liquide a ses règles : lent et régulier, il permet à la collerette de s’établir harmonieusement. Un versement en deux temps favorise le maintien prolongé de la collerette.
  • Tenir la bouteille par la base et non par le col.
  • Verser le Champagne en plusieurs fois selon la taille du verre et l’exubérance de la mousse.
  • Remplir le verre au maximum aux deux-tiers pour pouvoir humer ses arômes.
  • Laisser le temps au vin de s’ouvrir un peu afin de bien percevoir toutes ses richesses. Une fois ouverte, aucune méthode ne permet de conserver à la bouteille ses qualités.
 
Remarque: La légende qui veut que l'on peut conserver une bouteille ouverte en glissant dans son col une petite cuillère en argent est sans fondement. Préférez-lui un bouchon spécial qui permet une conservation de plusieurs heures.


Bulles dans flûtes de Champagne
La conservation a ses règles
Qu’elle ait lieu dans la cave de l’élaborateur ou du consommateur, la conservation des vins de Champagne doit impérativement respecter certaines conditions.
Le Champagne est livré à un stade de parfaite maturité, son vieillissement ayant déjà eu lieu en cave, maîtrisé par son élaborateur.
On peut toutefois le garder plusieurs années à condition de conserver la bouteille couchée, au frais, à l’abri de la lumière et des courants d’air. L'essentiel étant de respecter :
  • une température basse et constante (autour de 10°C),
  • une hygrométrie élevée (taux d'humidité)
  • une conservation à l’abri de la lumière, du bruit et des vibrations.